Chocolat fondant

Publié le par Sombrelün

n grondement sourd fit trembler la terre sous nos pieds, alors qu'au plus profond de mon esprit résonnait la voix de mon compagnon écailleux:

* Non! Non! Non! Et non! *

Sous la force de la négation assénée, je du me rattraper au mur le plus proche, alors que Tipiu fila dans les hauteurs du plafond, de crainte. J'abandonnais toute affaire cessante pour filer dans l'antre de mon dragon, pour le retrouver museau à nez avec le tavernier Ideir Fût, les deux semblaient défendre bec et ongles leur position. Je me grattais la gorge pour leur indiquer ma présence et tentais de désamorcer la situation explosive:

- Feuxfollets, tu sais qu'on t'entends à l'autre bout d'Oron? Qu'est ce passe-t-il? On a réussi à te voler des bonbons malgré la porte?

* Pire! gronda l'écailleux, ce deux-pattes veux faire fondre mes chocolats! *

- Je ne veux pas les faire fondre, au pris qu'ils me coutent, mais juste que mes clients ne se gèlent pas le cuir chevelu dans ma taverne! rétorqua le jeune homme.

J'acquiesçais gravement, me souvenant que l'installation de Feuxfollets dans les caves sous l'auberge du « fût sans fond » était intéressé pour le chauffage gratuit. Le tavernier se tourna vers moi pour expliquer:

- L'hiver est venu, et même si l'enchantement d'isolement calorifique a été désactiver, il fait toujours aussi froid au dessus. Ça ma couté un tonnelet de jus de grenouille, pour faire vérifier les enchantements par Maitre Kolban, mais tout fonctionne. C'est juste que cette antre n'est pas aussi chaude qu'elle le devrait, ou pourrait à peine y faire chambrer une bière!

* Le chocolat fond quand il fait trop chaud, ce que je ne veux pas. Vous saviez quel genre de trésor mon antre abritait, vous n'avez qu'à vous en croquer un doigt, deux-pattes! * répliqua Feuxfollets.

Je comprenais mieux maintenant pourquoi ils étaient dans un impasse, et pour qu'Oron puisse dormir sur ses deux oreilles ce soir sans qu'ils n'en viennent aux mains et dents, je me devais d'intervenir. Je fis donc:

- Feuxfollets, si on chocolat ne fondait pas, tu chaufferas ton antre comme n'importe quel dragon?

* Oui, j'aime bien dormir au chaud. Mais... tu as un sors pour ça? *

- Pas vraiment, mais... on pourrait racheter ton chocolat, contre autre chose.

* Qui? Toi? Que feras-tu d'autant de chocolat? C'est la crise de foie assurée avant Noël! *

-Non, pas moi, il m'importe peu que tu chauffe ou pas ton antre, je pensais plutôt à Ideir.

Le tavernier ouvrit des grands yeux:

- Racheter son chocolat? Mais avec quoi? Il n'aime pas l'or! Et puis, c'est en chocolat que je paye aussi sa présence dan ma cave!

- Ah ça, c'est à vous de vous débrouiller, c'est à vous que c'est gênant, ce problème de chocolat qui fond.

Mais visiblement, l'idée plaisait à mon dragon, qui eux un éclat de convoitise dans l'œil, alors qu'il jeta un regard de prédateur à l'aubergiste:

* Vous savez, deux-pattes, j'adore le chocolat, ça va être dur de trouver quelque chose d'une valeur équivalente, ou alors... il va falloir jouer sur les quantités!*

- Le caramel, c'est bon ça, et ça fond pas, proposa Ideir. Et...

C'est avec le sentiment du devoir accompli que je les laissais à leur âpres négociations.

 

Publié dans Trésor de dragon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article