Esprits

n tout lieu et en tout temps, il existe des esprits, comme il en a existé et il en existera. Alloué à une chose particulière, matériel ou futile, ils ont un potentiel dont la magie use pour rendre possible une probabilité, par le biais des sorts et des mages. Ceux-ci se spécialisent donc dans le domaine de certains esprits, pour leur être plus réceptif et donc à même de se servir plus judicieusement de ce que mettent à leur disposition les esprits.

L'université de sorcellerie en reconnaît officiellement neuf, pour les besoins de la Théorie Nonante, mais il en existe une infinité, car si les réalités en partagent certains, elles ont aussi leur propre esprit, au moins celui résidant en leur sein.

 

Esprits officiels:

Parmis les neufs esprit officiels de l'université, se trouve quatre esprits élémentaires: Steit du feu, Breen de la terre, Jayne de l'eau et Farry de l'air. L'étudiant méticuleux et attentif pourra noter que les deux premiers sont masculins et les deux derniers féminins. Cela peut paraître sans importance mais pourtant ça l'est, de par le principe de multiplicité spirituelle qui n'est pas abordé ici. Certains mages radotants y verraient une expression obscure de la parité des genres.

 

Il vient ensuite les trois esprits immatérielles, dont les domaines sont la vie, la mort et l'esprit (appelé parfois 'le mental' pour éviter la redondance). Ce sont trois domaines bien plus complexes, donc moins étudié et connu. Nous commençons à entrer dans le domaine brumeux de la théorie runique et spirituelle, où il est bon de ne pas s'y hasarder.

 

Enfin, les deux derniers esprits sont ceux dimensionnels, l'espace et le temps. Mais... si au précédent échelon spirituelle nous commencions déjà à ressentir les brumes du 'Terra Incognita', nous sommes ici carrément dans les ténèbres de la non-existence. Certaines théories récentes cherchent à démontrer que ces deux esprits ne seraient en faite qu'un, car ce n'est qu'une question de point de vue, mais alors ça ne ferait plus neuf...

 

Esprits officieux, et en particulier ceux rencontrable sur les Terres d'Irvelic:

Nous pouvons dénombrer deux autres esprits élémentaires, Odilan dont le domaine est le métal, voir les minerais, et Soleige, du bois ou plus généralement des végétaux. Il en existe surement d'autres, tout dépend d'avec quelle largeur d'esprit on peut voir le sens "d'élémentaire". 


 

Parlons maintenant avec un peu plus longuement des trois esprits lunaires, particularité spirituelle de ces terres.

Otalya est l'esprit du rêve, et sa lune luit d'une douce lumière bleutée. Ses initiés peuvent rester conscient dans leurs songes et interagir entre eux sans limites des lieux qui peuvent séparer leur corps dormant. L'existence d'un village de rêveurs est d'ailleurs imaginable et même très fortement probable.

 

Callan est l'esprit aimant, et sa lune prend toute les nuances du rouge en fonction de comment l'éclaire la Chandelle d'Eprun. Il/elle peut revêtir deux formes, masculine ou féminine, et qu'il/elle apparaît à ceux dont les amours lui/la tient à cœur.


 

Aslun, la lune sombre, est surement le plus particulier des trois. Avant que sa trajectoire ne tombe sous le joug des mages, on le disait esprit de la lucidité, connaissance parfaite et absolu, voir douloureuse. Mais après qu'on y ait battit une cité servant l'avidité humaine, son domaine serait tombé dans la folie, même si on peut dire que la différence entre les deux est mince...

Il existe bien d'autres esprits, parfois mineurs et méconnus, parfois majeurs et inconnu, nous parlerons juste d'un seul d'entre eux, dont nous connaissons à la fois si peu et tant. Il n'a ni nom ni culte, nul ne sait la forme qu'il revêt dans l'imaginaire des hommes (et plus particulièrement des mages et des prêtres), et pourtant c'est lui (ou elle?) qui règne au plus profond des Terres d'Irvelic et a connu le contact d'Eprun.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :