Tentative de résolution

Publié le par Sombrelün

B.gifien sur, j'avais porté connaissance à mon maitre les quatre vers énigmatiques, mais même pour lui, ils n'avaient aucun sens. Mais... cela ne l'empêchait pas d'avoir une théorie.

Selon lui, je n'avais pu supporter la réponse à l'état brute, la vérité étant trop grande pour mon pauvre esprit humain. C'est pourquoi l'esprit avait du me le dire de façon détourné, pour que je puisse le trouver par moi-même, à mon rythme et donc bien mieux le supporter. Mais encore fallait-il en trouver la clé pour le comprendre.

Maitre Kolban n'en savait rien, Gareth non plus, il me l'avait avoué le soir même. Même Jaëlle, qui pourtant réussissait toujours à orienter ma pensée dans la bonne direction, n'a rien pu m'en dire. Pour elle, ça correspondait tout à fait aux genres de choses que les oracles doivent interpréter, surement pour la même raison que moi. Dans tous les cas, je n'étais pas plus avancé...

 

Je songeais à tout ça, somnolant dans une figure protectrice à la bibliothèque (c'était vraiment une bonne idée!), quand j'entendis des cris et un bruit de course dans les escaliers:

- Je suis sur que Somb', lui, il en connait une! fit la voix enfantine de Gavin.

- Il ne faut pas le déranger! chuchota très fort celle essoufflé de Gareth. Je l'ai vu tout à l'heure, il travaille!

Les bruits de pas précipités entrèrent dans la bibliothèque, suivit d'un bruit de chute. Même si Tipiu me permettait de voir tout ce qui se passait, je ne résistais pas à ouvrir un œil, quitte à perdre ma couverture d'intense concentration. Il fallait dire que le spectacle le valait largement: l'enfant était ceinturé par l'apprenti qui le maintenait au sol malgré ses ruades. Karvel était appuyé contre la porte, suivait d'un œil distrait mais amusé la scène.

Je soupirais et demandais:

- Gareth, qu'est ce qu'il se passe? C'était bien à toi de les garder cet après-midi, non?

- Navré de vous déranger Maitre Sombrelün, mais...

- On connait toutes ses devinettes! le coupa Gavin. On s'ennuie Somb', et il sait pas en trouvé d'autres. Mais j'sais que toi si! Hein Somb'?

J'ignore un peu pourquoi, mais au lieu de poser celles de mon monde d'origine, qu'ils ne connaissaient surement pas, je posais celle qui m'empêchait presque de dormir, c'est à dire celle de l'esprit:

- Je suis une étoile au centre évidé, pleurant mes compagnes égarées qui me complétaient parfaitement par mes dents inoffensives à jamais. Qui suis-je?

- Maitre... protesta Gareth, ce ne sont que des enfants!

- Elle est trop chouette ta devinette! J'savais que t'étais le plus fort Somb'!

Et, visiblement, elle réjouissant tout autant son ainé, ayant enfin matière pour affuter son esprit. Quand à l'apprenti de mon maitre, il se lamentait, m'obligeant à le sermonner:

- Si tu les avais pas mieux occupé, ils n'auraient pas brisé ma concentration et je n'aurais pas dit la première chose qui me venait à l'esprit, c'est à dire ces vers qui me hantent!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article