Que devient Solune?

Publié le par Sombrelün

ne fois encore, mon maitre me demanda de garder ses f... euh... neveux, Karvel et Gavin. En vérité, ce n'était tâche trop ardu quand on savait comment les occuper. Je les emmenais généralement à la bibliothèque, où l'ainé pouvait se plonger dans un livre et le cadet dessiner sous ma table. Je sais, ça peut paraître étrange, mais c'est ici qu'il se plait le mieux, à jouer avec les crayons plutôt que de gribouiller son parchemin. Enfin, du moment que je l'ai sous les yeux... ou sur les pieds à l'occurrence.

Il régnait donc un certain calme dans la pièce, troublé légèrement par les grondement et feulement étouffés de Gavin, fort prit à son jeu. J'avais donc l'après-midi devant moi, ou au moins jusqu'au gouté pour mettre à jour mon journal. Mais... je ne le trouvais à sa place habituelle, au milieu des ouvrages s'empilant sur ma table attitré. Je la fouilla un peu, avant de craindre que Gareth, voulant bien faire comme à son habitude, n'est voulu remettre de l'ordre sur ma table et ranger des livres dont mon journal. Je jetais alors un œil aux étagères, tâchant de repérer une couverture particulière qui n'aurait du se trouver là. Ce n'est point en compagnie d'autres ouvrages que je le retrouvais, mais entre les mains de Karvel. Je m'accroupis à sa hauteur, car, tout comme son frère il se plaisait à s'installer sur le tapis, et demandais gentiment:

- Alors? Qu'est ce que tu lis de beau?

- Les mésaventures d'un mage! Avec Solune et Akroa. Mais... il n'y a pas la fin.

- Je peux surement t'arranger ça.

C'était une vieille histoire, que je retranscrivais durant mes études. Je n'avais eu le temps de la finir à cause de mes examens, mais le pouvait maintenant.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lud 11/11/2009 17:53


Il faut être vachement courageux pour se saisir de la clef de ton grimoire mais la curiosité était trop forte. Ravi de pouvoir suivre à nouveau tes articles.


Sombrelün 12/11/2009 16:23


Il est chouette mon gnome teigneux, hein? C'est un cadeau de fin d'étude.
Ravi de te revoir de nouveau!