Solune chap9,4

Publié le par Sombrelün

Mes ainés et l'ancien discutèrent longuement dans la nuit, j'essayais de rester assez éveillé pour les écouter. Ils parlèrent de magie et de Songes, de lointains évènements dont je n'avais jamais entendu parlé et qui pourtant avaient l'air d'avoir eut de grands impacts sur les connaissances occultes. Je finis par m'endormir, les songes peuplés de créatures fantastiques et crapauds épineux.

Je fus réveillé en sursaut par un « Koa! » Obstiné. Le jour commençait tout juste à poindre, Laume avait en bandoulière ses maigres affaires et se dressait au dessus de moi. Ou plutôt de Zagon à mes pieds. L'ancien s'agenouilla pour lui flatter l'encolure et murmurer doucement:

- Qui a-t-il mon grand? Tu ne veux pas repartir avec moi?

- Koa, crossa-t-il négativement.

- Tu veux rester avec le garçon? Si tu veux, tu n'as pas volé un peu de vacances, et tu pourras revenir quand tu veux.

Me voyant réveillé, il me sourit:

- Il m'a l'air de bien t'aimer, ça ne te dérange pas qu'il reste quelques temps avec toi?

Bien sur que non, bien au contraire! Rassuré sur ce point, l'homme se tourna à nouveau vers le crapaud:

- Par contre, tu ne peux pas te balader ainsi à Garnë, tu devra rester grenouille, tant que tu seras avec lui. Mais tu pourras redevenir ce que tu es si besoin, d'accord?

Il lui fit un clin d'œil et Zagon croassa à l'affirmative. Pendant quelques instants, il devint flou, se réduisant de taille et fut à nouveau l'Akroa que j'avais toujours connu. Laume me souhaita moins d'ennui dans ma vie de mage et partit, rapidement avalé par la brume des marais.

Publié dans Solune

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article