Solune chap9,2

Publié le par Sombrelün

Les débuts d'incantations moururent sur les lèvres des mages, mon bouclier céda dans l'indifférence générale. Tous les regards étaient braqué sur un homme se dressant à l'entrée des ruines. Sa cape sombre battait dans le vent nocturne, il s'appuyaient sur un bâton de roseau tressé, et il allait tête nue.

- Koa! le salua affectueusement Akroa.

- C'est... c'est lui qui m'a initié... murmurais-je en ayant reconnu sa voix.

L'homme, étant certain d'avoir obtenu l'attention de tout et un chacun, s'avança posément pour se placer entre les deux camps de mage. Ma grenouille vint à ses pieds pour se frotter contre ses jambes, et il posa la main sur son crâne, lui adressant un léger sourire.

Puis son visage se ferma pour regarder durement nos assaillants:

- Votre combat n'a raison d'être. Le Songe après lequel vous pensiez courir a déjà été réalisé. Ce jeune homme (il me désigna du menton) n'est pas le coquelicot, car celui-ci se trouve à des miles d'ici, étudiant en sureté ce qu'il a apprivoisé. Maintenant, rentrez chez vous, petits frères, pour jouer avec vos sorts, avant de blesser quelqu'un plus gravement.

Coupable, les mages se laissèrent gourmander comme des enfants, la tête basse, et quittèrent rapidement les ruines en silence. L'homme pu se tourner vers nous et mes ainés s'inclinèrent bien bas. Il sourit en secouant doucement la tête:

- Laissons le protocole de coté, je dois des explications à Solune.

Publié dans Solune

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article