Solune chap9,1

Publié le par Sombrelün

Chapitre 9: réalisation du Songe


Le soir était tombé, j''étais alité, n'étant d'aucune aide pour ceux qui risquaient leur vie pour prolonger la mienne. Au dessus de moi, Akroa scrutait la brume hors des ruines et semblait écouter la rumeur des combats. Parfois, de violentes déflagrations venaient jusqu'à nous, des éclairs étincelant zébraient le brouillard, une odeur indéfinissable avait remplacé celle du marais. Le temps des intimidations et illusions était terminé, la fuite n'étant plus possible, il ne nous restait plus que le combat...

Soudain, Nadus pénétra dans les ruines, soutenant Feun qui boitait en grimaçant. Leur présence signifiait que nous devions passer à la suite de notre plan: le repli. Rapidement de ma couche, j'incantais un bouclier protecteur autour de nous, usant d'un sort spécialement apprit pour l'occasion. N'ayant participé aux combats, j'étais frais et dispo, la magie coulait de source entre mes doigts.

- ça va? m'enquérais-je auprès de Feun qui s'était laissé tombé lourdement sur une grosse pierre.

- Mouairf, si j'ai un conseil à te donner, petit, c'est de ne pas marcher sur une bouse carnivore...

Mais nous n'avions pas d'avantage le temps de discuter. Déjà des chapeaux pointaient derrière les murs écroulés. Des sorts étaient jetés sur mon bouclier, j'encaissais mais savais que je n'avais pas l'entrainement nécessaire pour tenir longtemps. Eux aussi le savaient...

Quelques imprudents sortirent à découvert et en trois bonds, Akroa était sur eux, les mettant hors de combat sans pour autant les blesser. Ils n'avaient la même commisération envers elle, et submergé par leur nombre, elle du se réfugier sous mon bouclier. Un mage vert en profita pour s'avancer, ma grenouille croassa son mépris en le reconnaissant:

- Et oui batracien, ricana Aran, tu aurais du me tuer quand tu le pouvais. Maintenant, il est trop tard.

Puis il se tourna vers mes deux ainés:

- Feun, Nadus, j'aurais aimé que nous nous revoyons dans d'autres circonstances, mais vous ne me laissez pas le choix. Pourquoi lier vos vies à celle du gamin? Ne serait-il pas plus simple de le laisser affronter seul sa destiné?

- Parce que notre magie n'est pas corrompu! Tu veux tuer un des notre juste pour un Songe, tu n'es pas digne de ton chapeau!

Et Feun voulu lui cracher son ressentiment, mais mon bouclier se dressait entre les deux et la salive dégoulina lentement dans l'air. Le mage vert souffla, dédaigneux:

- Comme vous voulez. Vous autres, débarrassez-moi de cette protection, mais épargner le gamin. Il est à moi.

Les sorts se fracassèrent sur le mien, le mettant à rude épreuve. Malgré le soutient de mes ainés, je le sentais effriter à maints endroit, près à se rompre, quand...

- ASSEZ!

Publié dans Solune

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article