Fées crépusculaires

Publié le par Sombrelün

L.gifa nuit allait tomber, alors que j'entrainais un bourgmestre guère rassuré à travers bois. Nous arrivâmes à la pierre qui m'avait servit de table à buffet et j'humidifiais les paupières de l'homme avec ma décoction, avant de lui recommander d'attendre le crépuscule. Car ce ne fut que quand la lumière rasante et ocre du soleil couchant nous parvint entre les tronc qu'on pu la voir.

Sa taille avoisinait celle d'une main humaine, ses ailes et ses habits se paraient des couleurs chaudes du crépuscule, car elle et ses sœurs le vénéraient. Stabilisant son vol à notre hauteur, elle inclina doucement la tête, me saluant avant de jeter un regard curieux au bourgmestre:

- fee-crepusculaire.gifMaitre Sombrelün, comme vous l'avez mandé, je suis venue.

- Et je vous en remercie, Licitée. Permettez-moi de vous présenter messire Verger, délégué du roi Ernez à Yorret.

Durant cet étrange, l'homme nommé ouvrait de grands yeux surpris, voyant probablement pour la première fois de sa vie une fée et ne comprenant surement rien à ce que nous disions, en langue féérique. Je lui expliquais:

- Les fées crépusculaires ont leur bosquet au Couchant Droiture d'ici. Les bucherons s'en approchaient trop pour elles, et elles ont cherché naturellement à les éloigner. Il vous faudra vous mettre d'accord pour savoir jusqu'où ils pourront couper.

Messire Verger hocha gravement la tête, et la nuit se passa à d'ardente tracation auxquelles je servais d'interprète.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article