Epilogue,2

Publié le par Sombrelün

Comme à l'accoutumé, Feun voulu partir au petit matin, avant le réveil de Nadus, ayant exigé la veille que je dorme avec lui sur la paille « comme au bon vieux temps ». Le voyage se passa sans mal, trois brigands nous avaient tendu une embuscade, mais s'enfuirent en voyant nos chapeaux. Enfin... je crois qu'Akroa y étais aussi pour beaucoup.

Nous arrivâmes à ma chaumière, dont le jardinet et le potager avaient été envahi par les mauvaises herbes. Le mage orange m'aida à déménager la poussière et chasser les araignées en location dans mon chez-moi.

C'est sans surprise que je retrouvais de lui le lendemain qu'un morceau de parchemin sur la table. J'y avais laissé à son intention des galettes de la veille et il m'en remerciait. Un doux sourire aux lèvres, je regardais par la fenêtre le près derrière ma chaumière. Durant mon périple, et surtout dans les mines naines, j'avais amassé de quoi me l'offrir, et je pourrais y bâtir ma tour. La bourses contenant les pierres du vieil homme, surement un ancien maintenant que j'y pense, était toujours dans ma besace. Je pourrais les planter et poursuivre son œuvre, je lui avais déjà trouvé un nom: la tour de craie.

FIN

Publié dans Solune

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article