Deux mages en visite

Publié le par Sombrelün

l était peu courant que je quitte les environs proche d'Oron, mon Maitre préférant qu'il y ait toujours un mage dans la bourgade quand il avait besoin de s'absenter pour son art curatif. Mais cette fois-là, je demandais l'autorisation exceptionnelle à Maitre Kolban de me rendre à Ernez et passer la nuit du 31 octobre à Aslun-les-Ombres. Le vieux mage ne s'opposa pas à ce que je présentais comme une coutume universitaire.

 

C'est ainsi que je me rendis ce matin-là à Ernez, plus précisément dans le Hall des Voyages où trônait la Porte. Je déclinais poliment l'invitation du seigneur du lieu à me faire visiter une tour du palais fraichement rénové, quand enfin il resta sans voix, comme je l'espérais, alors que la population de mage des Plaines Venteuses venait de doubler.

Tig' n'avait toujours pas changé d'un poil, toujours aussi pâle et musculeux, avec un duvet naissant sur les joues. Par commodité pour la tradition nomade de son peuple, il avait dût adapter la robe de mage pour faciliter les longues marches. Ainsi, il l'avait fendu de chaque coté et légèrement raccourcis (à moins qu'il n'ai encore grandit?) et la portait sur un pantalon pour ne pas attenter à la pudeur.

Ros'O avait bronzé, surement par tout l'été passé en mer, et n'avait encore perdu ce teint halé en ne connaissant que la lueur des chandelles pour ses études. Elle était en tout point l'universitaire que j'avais laissé il y a quelques mois pour exercer dans les terres d'Irvelics.

Ne laissant pas au seigneur d'Ernez de reprendre ses esprits, je les guidais à rebrousse-vent jusqu'à Oron.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article