Chroniques d'Irvelic 1

Publié le par Sombrelün

M.gifyrtho avançait bien dans son apprentissage de la lecture, et nous avions passé en revue pratiquement tous les livres de cuisine, à la plus grande satisfaction des fils de mon Maitre, venant plus régulièrement à la tour pour nous aider de bon cœur à finir tartes et gâteaux. Mais... les mots qu'on peut lire dans une recette sont un peu limité, et nous avions fini par remonter à la bibliothèque pour la suite de l'enseignement.

Mon apprenti était penché sur un gros livre d'histoire, alors que je mettais mes notes en ordre à coté de lui, prêt à lui lire un mot qui lui poserait problème. C'est alors que Karvel et Gavin entrèrent dans la pièce, Gareth sur les talons, étant chargé de les surveiller pour l'après-midi. Et si l'ainé se trouva un livre à dévorer en silence, son cadet ne manqua pas de venir presser Myrtho de questions, sous le regard impuissant du second apprenti, l'enfant revenant à la charge malgré les réprimandes:

- C'est quoi que tu lis? Y'a des dragons dedans? Et un grand méchant pas beau?

Le jeune garçon leva vers moi ses yeux bigarrés et perdu, je le rassura d'un sourire avant de prendre Gavin par la main et l'entrainer plus loin, vers la cheminée:

- C'est l'histoire de ce monde, de son origine à nos jours. Tu veux que je te la conte?

- Oui!!!

S'asseyant avec lui sur l'épais tapis, je commençais d'une voix mystérieuse:

 

Au début, tout n'était que Néant, d'un désordre digne de la province qu'elle était du Royaume du Chaos. Cette réalité était vierge de toute trace de création, elle n'avait d'ailleurs même pas de nom. D'un certain coté, on ne pouvait pas dire qu'elle existait vraiment, elle n'était qu'une possibilité de ce qui pourrait être, mais pour l'instant elle était surtout rien du tout.

Mais tout cela changea au moment où Il arriva et s'arrêtât. Il est l'Etre Premier et Unique, celui qui souffle l'étincelle de l'existence à tout ce qu'on peut trouver dans notre univers. Il passait par ici, et du s'arrêter pour enlever un caillou de Sa chaussure. Sans cette pierre, l'histoire de cette réalité aurait pu être tout autre, elle Lui doit son existence. C'est après s'être débarrassé de ce qui Le gênait, qu'Eprun (car tel est le nom qu'on Lui donne) regarda autour de Lui pour... ne rien voir. La réalité était plongé dans l'obscurité la plus total, comme il le sied aux provinces du Chaos.

Eprun avait-Il besoin de voir Ses chausses pour resserrer Ses lacets? Dans tous les cas, Il tira d'une de Ses innombrables poches un bout de chandelle, qu'Il fit luire de milles feux après lui avoir murmuré quelques mots doux. Mais Eprun ne se contenta pas d'apporter la lumière en ces lieux, puisqu'Il y prit aussi un encas.

Sortant d'une autre de Ses poches une belle orange, Il la déshabilla de son écorce avant de la croquer à pleines dents. Sous la morsure, une nuée de gouttelettes de jus se répandit avant de se figer dans le vide, reflétant les lueurs de la chandelle.

Rassasié, Eprun se releva et partit Lui-seul-sait-où, poursuivre Son œuvre mystérieuse, mais... Il avait oublié un objet dans cette réalité qui commençait doucement à exister, un objet qui porte maintenant le nom de "Terres d'Irvelic".

- Mais Somb', c'était quoi cet objet?

- Et bien... Les érudits ne sont pas vraiment d'accord entre eux... Les mythes ont toujours leurs mystères, nous n'avons que des hypothèses...

En effet, à Aslain-les-Cieux, les érudits se déchirent encore:

- Dans bon nombre de réalités, les mondes sont ronds, pourquoi ça changerait? fit un vieux sage aux cheveux blanc. Eprun a mangé une orange ici, c'est son écorce qu'Il a laissé, et qui a reprit sa forme originelle.

- Permets-moi d'en douter, cher confrère, les fruits n'ont pas de mémoire morphologique, seules les âmes en ont une. Non, ce n'est pas une orange, mais la serviette qui Lui a servit a essuyer le jus qui aurait pu couler. L'Etre Unique ne peut être un mal-apprit qui ne connait rien aux règles de bienséance. (Le noble leva un moment les yeux au ciel pour murmurer:) Ô Créateur, pardonne-moi d'avoir seulement envisagé cette hypothèse...

- Et le bord du monde? Vous l'expliquer comment? intervint un jeune mage fraichement sortit de l'université. Ce n'était ni un fruit, ni une serviette, mais Sa chaussure! Il l'a enlevé à cause de la pierre qui Le gênait, mais, Il peut avoir oublié de la remettre, on ne peut savoir à quoi était occupé Ses pensées. Cet immense abime est tout simplement le trou pour le pied.

- Elle a une forme bien étrange votre chausse, mon jeune ami, renifla le noble.

- Nul ne sait à quoi ressemble exactement Eprun, encore moins la chaussure du Créateur, renchérit-il. Ma proposition a au moins le mérite d'expliquer le bord du monde, ce ne que ne fait pas les vôtres.

- C'est fort possible qu'il y ait un pli dans la serviette, nous n'avons juste pas encore trouvé le fond.

- Ou alors, il manquait un morceau d'écorce, rajouta le partisan de l'orange. Mais je ne pense pas que j'ai passé presque un siècle à respirer une odeur de pied, aussi divine soit-elle!

Le reste de la discussion se perdant dans les méandres de la métaphysique et de l'ordre divin, ce n'était pas intéressant pour mon histoire. Gavin s'était endormit, conditionné par l'histoire du soir, et son frère ainé avait baissé son livre pour m'écouter, tout comme les deux apprentis.

Commenter cet article

Nadège 31/08/2010 09:13



Ah oui, la pub, un fléau!


Mais bon, le reste du design est joli


Comme toi, je n'ai pas écrit depuis environ 2 ans. Maintenant que mes 2 enfants vont à l'école, je vais pouvoir m'y remettre un peu.


J'espère que ta petite Fée reviendra (^_^)



Nadège 30/08/2010 19:05



Ah, je retrouve le joli blog de tes écrits (^_^)


Moi aussi il m'est arrivée de me mélanger les pinceaux entre mes blogs!


Donc, bienvenue (bis) chez les Ecrivains du Solstice (^_^)


En espérant que tu reprennes bientôt un peu l'écriture



Sombrelün 30/08/2010 21:22



Tu le trouve joli alors que tu l'as vu envahi de pub... ^^'


Je peux pas te promettre d'écrire bientôt, la fée inspiration peu être très capricieuse et est très facilement effarouchée par des emplois du temps mené à tambour battant.



Nadège 29/08/2010 12:45



Une histoire qui promet (^_^)



Tenshi-san 04/07/2010 12:36



Tro bien ton blog ^^ jadore, mé préfère kan meme le ien ^^


BSX