13 et première dédicace

Publié le par Sombrelün

I.gifl y a fort longtemps (trois ans voir quatre, donc pas assez pour mériter le 'Il était une fois'), j'avais avancé l'hypothèse que le nombre 13 m'appréciait assez pour me porter avantage pour ne pas dire chance. Je ne radoterais pas en vous redonnant mes anciens exemples, qui allaient d'un blog-rang à une moyenne scolaire, en passant par ses propriétés mathématiques.

Non, je vous donnerais du frais, de l'inédit, de l'incroyable... du trop karam! (déjà, les inconditionnels ont la puce à l'oreille). C'était un jour portant le nombre de 13, quelque part le long de la ligne 12 du métro parisien (où le 13 y est habillement dissimulé: cette ligne comporte 27 stations: 2x13+1, le compte est bon!). Je n'ai songé à regarder le numéro de l'avenue, tant mon regard était focalisé sur une affiche au style bien connu pour ces mêmes inconditionnels.

 

Je suis entré dans une librairie, et ressortit quelque temps plus tard, avec ma première dédicace par Koulou, pour la sortie de son deuxième album de Titus. Si vous ne connaissez pas, je vous conseille vivement d'y jeter un œil et même deux: vous ne serez pas déçu!

Bon... les plus tatillons diront que le 13 n'a plus toute sa jeunesse pour ne pas s'être arrangé que j'ai mes deux tomes avec moi ce jour-là, mais... je leur répondrais ce qui suis. Ce certain jour au nombre fameux, j'étais frigorifié dans un square venteux pour profiter de sa borne wifi libre, quand dans ma tournée de blog préférés, je vais sur celui dont je donne l'adresse plus haut et consulte le recensement des dédicaces. C'est là que je vois que j'ai une poignée d'heures pour me rendre à l'autre bout de la ville et demander une dédicace sur mon bloc. N'est ce pas trop karam? Le 13 n'a pas perdu de sa vigueur malgré les années passantes.

Et puis comme je suis gentil, je vous fais profiter de ma belle dédicace avec toute la qualité que permet une webcam. Il va falloir attendre quelque peu pour que je puisse la scanner proprement.

dedicace Koulou

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article